Nice-Livre

Atlas – L’Age d’or des motos françaises

Taille du livre 291 KB | Avec un score moyen de 5 étoiles


Vous pouvez ACHETER le livre à partir des liens suivants
Acheter le livre Atlas - L'Age d'or des motos françaises par Amazon

Vous pouvez TELECHARGER le livre à partir des liens suivants
Livre Atlas - L'Age d'or des motos françaises EPUB Livre Atlas - L'Age d'or des motos françaises PDF

Moyen de 3 étoiles basé sur 17 avis

Atlas - L'Age d'or des motos françaises EPUB

Atlas - L'Age d'or des motos françaises PDF

Télécharger Livre Atlas - L'Age d'or des motos françaises

Livre gratuit Atlas - L'Age d'or des motos françaises de Glénat

Livre en ligne Francais Atlas - L'Age d'or des motos françaises

Synopsis du livre

La première motocyclette considérée comme telle fut réalisée par Hildebrand, en 1892 mais, dès 1855, des tentatives de motorisation d’une bicyclette avaient été effectuées. En 1885, l’Allemand Gottlieb Daimler monte un moteur sur une bicyclette en bois, et le Britannique Edward Butler construit un prototype de moto en métal. Dès 1896, les frères Werner, Français d’origine russe construisent un cyclomoteur encore doté d’un pédalier. Ils baptisent leur modèle du nom de « motocyclette » : la moto française est née. Les constructeurs français, bénéficiant de l’avance technologique prise par de Dion et Bouton notamment avec leur modèle monocylindre, furent particulièrement prolifiques à la fin du XIXe siècle, et le moindre marchand de bicyclettes se mettait à construire des motos. Des centaines de constructeurs tels que Buchet, Clément, Aster, Alcyon, Peugeot ou René-Gillet voient le jour et les routes poussiéreuses de France se peuplent de motos ou de tricycles. La moto française était parvenue à un stade qui dépassait largement celui de simple curiosité mécanique, et en 1900 les frères Werner franchissent le cap symbolique des mille motos produites. Il faut arriver aux années précédant la Première Guerre mondiale pour que la moto adopte sa forme pratiquement définitive, généralisant notamment la transmission par chaîne. Le nouveau véhicule s’améliore au fil des années et, à partir des années 1930, il est devenu un engin abordable et populaire le moteur développe davantage de puissance, à cylindrée donnée, et s’améliore techniquement la suspension avant, puis arrière se généralise. Largement illustré, cet ouvrage retrace toute l’histoire de la moto française depuis ses débuts jusqu’à l’âge d’or avec les modèles d’après-guerre.

Un livre de Glénat dans la catégorie Livres – Sports et passions – Sports avec un prix moyen de None