Nice-Livre

Le grand essor de l’hydraviation (1913-1934)

Taille du livre 367 KB | Avec un score moyen de false étoiles


Vous pouvez ACHETER le livre à partir des liens suivants
Acheter le livre Le grand essor de l'hydraviation (1913-1934) par Amazon

Vous pouvez TELECHARGER le livre à partir des liens suivants
Livre Le grand essor de l'hydraviation (1913-1934) EPUB Livre Le grand essor de l'hydraviation (1913-1934) PDF

Moyen de 5 étoiles basé sur 6 avis

Le grand essor de l'hydraviation (1913-1934) EPUB

Le grand essor de l'hydraviation (1913-1934) PDF

Télécharger Livre Le grand essor de l'hydraviation (1913-1934)

Livre gratuit Le grand essor de l'hydraviation (1913-1934) de Gérard Hartmann

Livre en ligne Francais Le grand essor de l'hydraviation (1913-1934)

Synopsis du livre

Au cours de la première guerre mondiale, une entreprise, la Franco-British Aviation, créée par Louis Schreck, développa la technologie du  » petit hydravion à coque et fond plat  » qui se révéla être une machine de guerre maniable et rapide. Sur un total de 2 800 hydravions fabriqués en France pendant le conflit, la F.B.A. en produisit 1 325. Déployés pour assurer la défense des navires, des installations portuaires et la lutte anti sous-marine, les Alliés, grâce à cette armada, s’assurèrent la supériorité sur mer qui fut déterminante dans l’issue de la guerre. Outre la France, la F.B.A. fut le fournisseur de la Grande-Bretagne, la Belgique, l’Italie, le Danemark, les Etats-Unis… et même l’Autriche ! Après la guerre, auréolés du prestige de la Victoire, ces appareils performants furent exportés en Estonie, Finlande, Serbie, Espagne, Suisse, Suède, Pologne, Pérou, Brésil, Canada, Chine… Ces machines  » géniales  » accumulèrent records de vitesse et d’altitude et entamèrent une reconversion à usage civil… Mais l’aviation d’affaires n’avait pas encore déployé ses ailes, l’aviation sportive et de loisirs ne connut le succès que dans les années cinquante et en 1929-1931 la crise mondiale amena les compagnies de transport civil à se détourner des machines légères rapides  » sans capacité utile  » pour s’équiper d’hydravions lourds (même lents) capables de transporter simultanément du fret postal et des passagers. Les grands hydravions multi-moteurs révélèrent leur aptitude à tenir sur mer houleuse, aussi dans les années trente  » les coléoptères de métal triomphèrent des libellules de toile et bois « . Ce fut ainsi que la F.B.A. replia définitivement ses ailes.

Un livre de Gérard Hartmann dans la catégorie Livres – Sports et passions – Sports avec un prix moyen de None